De nombreux tunnels souterrains mystérieux sont cachés sous les champs et les forêts de l’Europe, ont découvert les spécialistes. Une très petite partie d’entre eux a été explorée. Apparemment, il s’agit d’un réseau de passages et de grottes sous les pays européens.

Les scientifiques ont établi que ces passages sont tous d’origine artificielle et ont été creusées du Xème au XIIIème siècle, mais les scientifiques sont toujours en train de refléchir à leur fonction. Il est impossible de supposer que ces passages ont été creusés pour assurer la communication entre les fiefs, car la plupart d’entre eux finissent par des impasses.

Plus de 1 000 passages ont déjà été explorées en Allemagne et en Autriche, et les archéologues croient qu’il ne s’agit que de 10 % de l’ensemble du réseau existant. Certains sont très courts à peine 20 à 25 m, mais il y a aussi de longs passages, qui font plus de 100 mètres. Dans certains endroits, ces passages ont des portes et des verrous.

Les historiens sont perplexes sur la fonction de ces installations souterraines étranges. Il s’agirait peut-être de refuges secrets pendant les guerres, des cachettes contre les voleurs, ou alors des temples secrets, où les païens pouvaient continuer à prier pour les dieux antiques.

Entrer dans la clandestinité: Le vaste réseau européen de tunnels âge de pierre, qui tisse de l’Ecosse à la Turquie

Par Reporter Daily Mail

 

Un nouveau livre sur les autorautes anciennes nous livre que l’homme de l’âge de pierre a créé un vaste réseau de tunnels souterrains qui sillonnent l’Europe de l’Ecosse à la Turquie.

L’archéologue allemand Heinrich Kusch dit que les preuves des tunnels ont été trouvé sous des centaines de villages néolithiques sur tout le continent.

Dans son livre « Portes secrètes pour un monde ancien », il fait valoir le fait que, si autant de tunnels ont survécu après 12.000 ans, le réseau de tunnels d’origine doit avoir été énorme.

article-2022322-0D47A59700000578-168_634x882
Des preuves de tunnels datant de l’âge de pierre ont été trouvé sous des centaines de sites néolithiques dans toute l’Europe

«En Bavière, en Allemagne seulement, nous avons trouvé 700 metres de ces réseaux de tunnels souterrains. En Styrie, en Autriche, nous avons trouvé 350 metres, dit-il.

«Partout en Europe, il y avait des milliers d’entre eux – du nord de l’Ecosse jusqu’à la Méditerranée.

La plupart ne sont pas beaucoup plus grande que les trous de ver grands – de peu à côté 70cm – juste assez large pour une personne à se faufiler le long, mais rien d’autre.

«Ils sont entrecoupés de recoins, à certains endroits, ils sont plus grand et il ya des sièges, ou des stockages, chambres et des salles.

«Ils n’ont pas tous un lien visible mais pris ensemble, c’est un immense réseau souterrain.

article-2022322-0D47A58500000578-207_634x744

Pas pour les claustrophobes: La plupart des tunnels sont d(a peu près 70cm – juste assez large pour qu’une personne puisse se faufiler à travers lentement

Certains experts estiment que le réseau était un moyen de protéger l’homme contre les prédateurs tandis que d’autres croient que quelques-uns des tunnels liés ont été utilisées comme les autoroutes le sont aujourd’hui, et permettaient aux gens de voyager en toute sécurité quel que soit les guerres ou la violence ou même  le temps au-dehors.

Les notes nous disent que les tunnels étaient souvent bouchées par les entrées peut-être parce que l’Eglise avait peur de l’héritage païen que les tunnels auraient pu représenter, et voulait nier leur influence.

Dans certains cas, les écrits ont été découverts se référant à des tunnels considérés comme une passerelle vers le monde souterrain.

Source : http://www.dailymail.co.ukVoix de la Russie / openyoureyes

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici