Une femme âgée de 80 ans a ouvert la vitre de sa voiture et a expliqué, en larmes : « Nous avons peur d’aller au magasin. Nous n’avons pas de famille pour nous aider. » Elle exhorte : « Offrez de l’aide à tous ceux que vous pouvez » pendant l’hystérie du coronavirus.

Par Rebecca Mehra

« Je suis allé à l’épicerie cet après-midi.

En entrant, j’ai entendu une femme me crier dessus depuis sa voiture.

Je me suis approché et j’ai trouvé une femme âgée avec son mari.

Elle a ouvert sa fenêtre un peu plus et m’a expliqué, en larmes, qu’ils avaient peur d’aller dans le magasin.

Ils avaient peur de tomber malades, comme ils ont 80 ans, et ont entendu que le nouveau coronavirus affecte les personnes âgées de manière disproportionnée.

Par la fente de la fenêtre, elle m’a tendu un billet de 100 € et une liste de provisions, et m’a demandé si j’étais prêt à faire ses courses.

J’ai fait ses provisions et les ai placées dans sa malle, puis je lui ai rendu la monnaie.

Elle m’a dit qu’elle était assise dans la voiture depuis près de 45 minutes avant mon arrivée, attendant de demander de l’aide à la bonne personne.

Je sais que c’est une période d’hystérie et nerveuse, mais offrez votre aide à tout le monde !

Avoir de l’aide n’est pas donné à tout le monde… »

Gracieuseté de Rebecca Mehra

 

Source: lovewhatmatters.com
Traduit et adapté par: aidersonprochain.com

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Feedback en ligne
Voir tous les commentaires
Chef de culte

Le Chef de secte à genoux s’excusant de l’épidémie de coronavirus en Corée du Sud

narcissique abuse des autres

Voici comment le narcissique abuse des autres et s’en sort comme une bonne personne