À l’embouchure de la rivière Yangtsé, au large de la côte est de la Chine, une petite île cache un havre de paix perdu face aux forces du temps et de la nature : un village de pêcheurs abandonné, englouti par de denses couches de lierre rampant lentement sur chaque brique et chaque petit chemin.

Le village de Houtou Wan est situé sur l’île de Gouqi, qui fait partie d’un groupe de 394 îles connues sous le nom des îles Shengsi dans l’archipel de Zhoushan. C’est l’un des nombreux exemples de petits villages en Chine qui sont devenus des villages fantômes dû, entre autres, à l’urbanisation, à l’inaccessibilité, à l’épuisement des ressources et aux changements industriels.

Il y a à peine un demi-siècle, le village de Houtou Wan était une colonie florissante, mais il a été progressivement déserté lorsque la petite baie ne pouvait plus répondre aux besoins du nombre croissant de bateaux de pêche. Au cours des dernières décennies, la nature a reconquis la terre, transformant le village en un paradis époustouflant, dépourvu de présence humaine, à l’exception des touristes errants et d’une poignée d’habitants âgés qui refusent de quitter leur terre natale.

#1 

Village de pêcheurs55
Photo credit: Jane Qing

Préc1 sur 11
(La suite dans la page suivante)

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de