Les entreprises alimentaires utilisent une pléthore d’ingrédients insalubres qui mettent notre santé en jeu en vue de prolonger leur durée de vie, tout en ajoutant des couleurs criardes pour nous tenter de les acheter.

C’est votre devoir de tenir ces ingrédients toxiques à l’écart afin de vous protéger ainsi que votre famille.

Contournez-vous de ces tueurs silencieux !

 

  1.  Glutamate monosodique ( MSG )

Le glutamate monosodique est un acide aminé utilisé en tant qu’exhausteur de goût dans les aliments transformés (l’un des additifs alimentaires les plus fréquemment utilisés).

 

Pourquoi est-il nocif ? Cet acide est une excitotoxine connue, un additif chimique neurotoxique qui nuit aux cellules nerveuses, en les surexcitant parfois jusqu’à atteindre la mort cellulaire.

La consommation régulière des excitotoxines tels le glutamate monosodique détruit un bon nombre de cellules au niveau du cerveau et peut entraîner de graves problèmes de santé, y compris des troubles neurologiques et la stimulation de l’appétit, ce qui contribue à la prise du poids et à l’obésité (Les deux autres excitotoxines utilisées dans les aliments sont l’acide aspartique (qui se trouve dans l’aspartame) et la l-cystéine, utilisée en tant qu’améliorant de la pâte).

 

De nombreuses appellations pour perdre le consommateur: le Glutamate monosodique a maintes dénominations telles que la protéine végétale hydrolysée, l’extrait de protéines végétales, l’extrait de levure, le glutamate, l’acide glutamique, le caséate de sodium, les protéines texturées, les isolats de protéines de soja, le malt d’orge, le caséinate de calcium et l’extrait de malt.

 

Le Glutamate monosodique se trouve dans les aliments transformés tels les vinaigrettes, le yogourt faible en gras, les viandes en conserve, les entrées congelées, les chips, les soupes en conserve (y compris la soupe de nouilles au poulet de Campbell), le gingembre rose industriel, et les craquelins aromatisés (tels Wheat Thins, Cheez-Its et Triscuits).

 

  1. Aspartame

L’aspartame est l’un des édulcorants artificiels les plus couramment utilisés.

Pourquoi est-il nocif ?  L’aspartame est une excitotoxine au même titre que le Glutamate monosodique. L’aspartame est considéré comme un agent cancérogène et a des effets neurotoxiques tels que des maux de tête, des étourdissements, des troubles de vision et des troubles gastro-intestinaux.

L’aspartame contient 10% de méthanol, transformé par le corps en acide formique et en formaldéhyde. Le formaldéhyde est considéré comme une neurotoxine puissante et un agent cancérogène, c’est la raison pour laquelle la majorité des rapports du FDA porte sur ses effets indésirables plus que tous les autres aliments et additifs alimentaires combinés.

 

Aussi connu sous le nom de NutraSweet, Equal, Canderel, Spoonful, Natrataste, AminoSweet, et bien plus.

 

L’aspartame est omniprésent dans plus de 6 000 produits, y compris les sodas et les boissons sans sucre, le chewing-gum sans sucre, le yaourt, les rafraîchisseurs d’haleine, les petits-déjeuners instantanés, les desserts surgelés, les boissons de jus et la gélatine.

Évitez ses dérivés : Splenda (Sucralose), Sweet ‘n’ Low (saccharine)

 

  1. Sirop de maïs à haute teneur en fructose

Un édulcorant hautement raffiné dans lequel l’amidon de maïs est séparé des grains de maïs. L’amidon de maïs est ensuite transformé en sirop de maïs par un procédé connu sous le nom d’hydrolyse acide.

Pourquoi est-il nocif ? Presque tous les Sirop de maïs à haute teneur en fructose sont faits à base de maïs génétiquement modifié, qui constitue la première source de calories dans le régime Américain, contribue à la prise de poids, et au développement du diabète.

Le Sirop de maïs à haute teneur en fructose constitue également un facteur principal dans les maladies cardiovasculaires, l’arthrite, la résistance à l’insuline et le taux élevé de triglycérides et du LDL. En 2009, le Environmental Health Journal a rapporté qu’une étude menée par l’Institut d’agriculture et de la politique commerciale a trouvé du mercure dans 9 des 20 échantillons du Sirop de maïs à haute teneur en fructose commercial. Le Sirop  étudié provient de 3 fabricants différents, y compris des marques connues telles que Quaker, Hunts, Kraft, Yoplait, Nutri-Grain et Smuckers. Le mercure est un métal lourd considéré comme une neurotoxine très puissante. La présence de la soude caustique contaminée au mercure dans la production du Sirop de maïs à haute teneur en fructose est fréquente.

 

Aussi connu sous le nom de Sucre de maïs, sirop de glucose / fructose, inuline de sirop de maïs à haute teneur en fructose, isoglucose et fructose de fruits.

 

Le Sirop de maïs à haute teneur en fructose se trouve dans les Sodas, les vinaigrettes, les pains, les céréales, les yaourts, les soupes, les viandes à lunch, la sauce à pizza et les condiments.

 

  1. Sirop d’agave

Le sirop d’agave est un édulcorant hautement transformé qui provient de la plante d’agave (cactus).

Pourquoi est-il nocif ? De nombreux consommateurs croient que le sirop d’agave est un édulcorant sain, mais c’est tout à fait le contraire. Le sirop d’agave contient la plus grande quantité de fructose (55-97%) parmi tous les édulcorants commerciaux, y compris le Sirop de maïs à haute teneur en fructose (qui contient en moyenne 55% de fructose).

Il a été révélé que le fructose augmente la résistance à l’insuline, précurseur du diabète de type 2. Il est décomposé dans le foie principalement pour être transformé en graisse. La consommation excessive de fructose excédant 25 grammes par jour augmente les niveaux d’acide urique, qui provoque une inflammation chronique ainsi que de faible niveau dans le corps entier. Il est la cause principale de la maladie du foie gras.

La consommation de fructose provoque la prise du poids, une hyperglycémie et un taux élevé de triglycérides en plus de l’hypertension.

 

Le sirop d’agave se trouve dans les crèmes glacées, les barres énergétiques, les céréales, le ketchup et autres sauces. L’Agave est également vendu comme édulcorant indépendant.

 

  1. Colorants alimentaires artificiels

Brandon Dilbeck

Si votre nourriture n’est pas colorée naturellement, ces additifs la colorent de manière similaire aux colorants des vêtements.

Pourquoi sont-ils nocifs ? Les colorants alimentaires artificiels ont été synthétisés en premier lieu à partir de coaltar ( huile de houillle, ou goudron ) et maintenant ils proviennent du pétrole.  Ces additifs ont longtemps été controversés et sont largement utilisés dans les produits alimentaires aujourd’hui. De nombreux colorants ont été interdits du à leurs effets néfastes sur les animaux de laboratoire.

Une étude à grande échelle menée par le gouvernement Britannique (publiée en 2007 dans la revue médicale Britannique Lancet) a mis en relief qu’une variété de colorants alimentaires courants, ainsi que le conservateur de benzoate de sodium, augmentent l’hyperactivité des enfants et réduisent leur attention. On a constaté que ces additifs avaient des effets négatifs sur les enfants atteints du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), aussi bien sur les enfants n’ayant aucun antécédent de troubles comportementaux.

Aussi connus sous le nom de: Tartrazine, Jaune de quinotéine, Jaune Orange « S », Cochenille, Arozubine, Amarante, Ponceau 4R, Erythrosine, Rouge 2G, Rouge allura 2C, Bleu Patenté V, Vers BS, Brun FK, Rocou, Aluminium, etc…

 

Ces colorants se trouvent dans les Boissons, les bonbons, les produits de boulangerie, les céréales, les barres énergétiques, les puddings, les confitures, le pain, les macaronis, le fromage, la charcuterie, les crèmes glacées, les condiments, le fast food, les sorbets ainsi que la viande et les poissons (afin qu’ils paraissent « plus frais »).

 

  1. Hydroxytoluène butylé«  BHT» et Hydroxyanisole butylé  « BHA »

L’hydroxyanisole butylé (BHA) et l’hydroxytoluène butylé (BHT) sont des conservateurs utilisés dans de nombreux aliments afin de prévenir l’oxydation et prolonger la durée de conservation.

Pourquoi sont-ils nocifs ? Le BHA et le BHT sont des oxydants qui forment des composés réactifs susceptibles de causer le cancer. L’Agence internationale de la recherche sur le cancer, qui fait partie de l’Organisation mondiale de la santé, considère que la BHA est potentiellement cancérogène pour l’être humain et l’État de Californie l’a classé en tant qu’agent cancérogène connu.

Le BHA et le BHT se trouvent dans les matériaux d’emballage, les céréales, les saucisses, les hot-dogs, les galettes de viande hachée, les chewing-gums, les chips, la bière, le beurre, les huiles végétales, les produits cosmétiques et les aliments pour animaux.

 

  1. Nitrite de sodium et nitrate de sodium

Ces deux produits chimiques étroitement liés sont utilisés pour la conservation de la viande.

Pourquoi sont-ils nocifs ? Les nitrates sont facilement transformés en nitrosamines, qui sont associées à un risque accru de certains types de cancers. Cette réaction chimique se produit le plus facilement aux températures élevées. Dans une analyse menée en 2007, le World Cancer Research Fund a révélé que la consommation de 1,8 once de viande transformée chaque jour augmente le risque de cancer de 20%.

Le Nitrite de sodium et le nitrate de sodium se trouvent dans les produits de charcuterie, le lardon, le jambon, le salami, le corned beef et les hot dogs, les pattes de porc saumurées, la viande en conserve (saucisses de Vienne, pâté de jambon), le saumon fumé, les poissons séchés, etc.

 

  1. Bromate de potassium ( E924a ) 

Le bromate de potassium est une forme de bromure, il est utilisé en vue de l’augmentation du volume de certains pains, roulés et farines.

Pourquoi est-il nocif ? On a démontré que ce composé a provoqué le cancer chez les animaux et qu’il est interdit dans l’Union Européenne, le Canada ainsi que plusieurs autres pays. Depuis 1991, la FDA a demandé aux boulangers d’arrêter de l’utiliser. Le Bromate de potassium est rarement utilisé en Californie parce qu’une mise en garde contre le cancer est requise sur l’étiquette. Le bromure est considéré comme un perturbateur endocrinien.

 

Aussi connu sous le nom de l’acide bromique, le sel de potassium et la « farine enrichie en bromate ».

 

Le bromate de potassium se trouve dans la plupart des produits de boulangerie commerciaux. Il est couramment utilisé dans la farine ainsi que dans certaines marques de dentifrice et de rince-bouche en tant qu’antiseptique.

 

  1. Hormone bovine de croissance recombinée (rBGH)

L’Hormone bovine de croissance recombinée est une version génétiquement modifiée de l’hormone de croissance naturelle produite par les vaches. Cette hormone sert à stimuler la production de lait chez les vaches laitières.

 

Pourquoi est-elle nocive ? Le «lait qui contient l’Hormone bovine de croissance recombinée» a une haute teneur du facteur de croissance analogue à l’insuline (IGF-1), dont les niveaux excessifs de cette hormone sont la principale cause du cancer du sein, du colon et de la prostate. Ce lait n’est pas obligatoirement étiqueté.

Par ailleurs, l’Hormone bovine de croissance recombinée augmente l’incidence de la mammite. Lorsqu’une vache a une mammite, le pus et le sang sont sécrétés dans le lait, ce qui mène également à une résistance aux antibiotiques, qui est associée à la propagation d’infections au staphylocoque telles que le SARM. Les hormones contenues dans les aliments ont été également associées à la puberté précoce chez les filles.

 

Aussi connue sous le nom de : somatotropine bovine recombinée (rBST).

L’Hormone bovine de croissance recombinée se trouve dans tous les produits laitiers qui ne sont pas spécifiquement étiquetés «sans rGBH ou sans rBST».

LIRE AUSSI: 14 aliments cancérigènes que vous ne devriez plus jamais mettre dans votre bouche

 

  1. Huiles végétales raffinées

Il existe de nombreux types d’huiles végétales raffinées sur le marché incluant sans s’y limiter l’huile de soja, l’huile de maïs, l’huile de carthame, l’huile de canola et l’huile de cacahuète.

 

Pourquoi sont-elles nocives ? Les huiles de cuisson raffinées sont fabriquées à base de procédés mécaniques et chimiques intensifs qui extraient l’huile des graines. Le procédé de raffinage utilise également des solvants chimiques et des températures assez élevées. Ainsi, ces huiles sont désodorisées et blanchies et ledit procédé élimine les vitamines et les minéraux naturels des graines créant un produit qui devient rance et qui s’oxyde facilement, et menant à la formation des radicaux libres.

Ces huiles sont également riches en acides gras oméga-6, qui sont inflammatoires et neutralisent les avantages des acides gras oméga-3 dans votre alimentation.

L’effet d’oxydation induit l’inflammation dans le corps, l’altération de l’ADN, un taux élevé de triglycérides et l’altération de la réponse à l’insuline. D’autre part, de nombreuses huiles végétales raffinées sont hydrogénées et ce processus crée des acides gras trans, qui contribuent aux maladies cardiovasculaires et à certains cancers.

VOIR AUSSI: L’eau en bouteille contient plus de 24 000 produits chimiques, y compris les perturbateurs endocriniens

 

Les huiles végétales raffinées se trouvent dans la majorité des aliments transformés tels que les craquelins, les barres de granola et les produits de boulangerie. Elles sont également connues en tant que produits autonomes (c’est-à- dire huiles de cuisine et margarines).

 

Conclusion

Cette liste n’englobe pas tous les ingrédients malsains qui existent sur le marché (mais un classement des 10 pires ingrédients alimentaires) contenus dans les aliments commerciaux que nous consommons sur une base quotidienne.

En tant que consommateurs, si nous cessons d’acheter ces produits, l’industrie alimentaire cessera de les fabriquer. Vous seriez étonnés à quel point les entreprises alimentaires surveillent leur vente ! La clé d’une bonne santé est dans l’équilibre et le dosage.

Sources et références: 

 undergroundhealthreporter.com

Image: Tim/Flickr, jdickert/Flickr

Traduit et adapté par: Aidersonprochain.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici